Brevet

...classés par mots clés.

 
 

Système HHO Stanley Meyer – 3

bulles

3ème partie – Dans cette vidéo vous pourrez constater qu’une surtension est crée dans la WFC (Water Fuel Cell). Chose prédite par Stanley Meyer.

En savoir plus…

Système HHO Stanley Meyer – 2

bulles

2ème partie – Dans cette partie je test dans de l’eau distillée, divers fréquences et signaux.

 

En savoir plus…

Système HHO Stanley Meyer – 1

bulles

1er partie – Dans cette vidéo, il y a production de HHO sans courant continue à proprement parlé.

Différent tests dans de l’eau du robinet sans additifs : En savoir plus…

Stanley MEYER

Stanley MEYER

« Stanley Allen Meyer (1940-1998) aurait conçu un moteur à eau utilisant un système permettant de provoquer la fission des molécules d’eau pour en extraire l’hydrogène et l’oxygène qu’elles contiennent. Cela en consommant relativement peu d’énergie électrique en comparaison de l’énergie sous forme chimique produite (le mélange de di-hydrogène et de di-oxygène peut être brûlé). D’après ses dires le rendement de son « séparateur de molécule » serait supérieur à 1000 %… »

En savoir plus…

Inventeur : Johann GRANDER

Johann GRANDER

GRANDER est né le 24 avril 1930 à Jochberg, en Autriche. Dès ses 14 ans, il fut obligé de subvenir à ses besoins. En 1962, il loua une station-essence à Jochberg. Mais quelque part, GRANDER était différent de tous les autres. Un des proches associés de GRANDER, l’homme d’affaires autrichien Georg HUBER, dit, « bien qu’il parût être un homme simple et travaillant dur, il fut toujours une personne impressionnante. Du temps où il gérait la station-essence, il était aussi le leader politique dans son village natal ».

En savoir plus…

Inventeur : Harold ASPDEN

Harold ASPDEN

Le Dr Harold ASPDEN (1927-), physicien britannique, est plus occupé durant sa retraite qu’il ne l’a jamais été, et il accumule les succès dans sa carrière en nouvelle énergie. Les théories qu’il a mis des décennies à développer durant son temps libre, font l’objet d’articles enthousiastes dans les journaux sur les nouvelles énergies. La crédibilité d’ASPDEN est renforcée par sa carrière antérieure : il a été pendant dix-neuf ans directeur des procédures des licences européennes chez IBM, et après sa retraite anticipée, il a travaillé pendant neuf ans pour IBM en tant que maître de conférence dans le département électrotechnique de l’Université de Southampton.

En savoir plus…

Inventeur : Francisco PACHECO

Francisco PACHECO

En Bolivie, le jeune Francisco PACHECO (1914-1992) bricolait dans un laboratoire de fortune et devenait un scientifique autodidacte. Un jour, sa vie bascula alors qu’il voulait allumer une cigarette avec une allumette. L’allumette fit exploser des bulles d’hydrogène qui se formaient dans un verre ; leur déflagration creva le plafond de son laboratoire.

En savoir plus…

Inventeur : Bertil WERJEFELT

Anonyme homme

Bertil WERJEFELT () Dans les années 70, WERJEFELT devint conscient, comme beaucoup d’autres, des problèmes que pose la pollution des combustibles fossiles. C’est pourquoi il utilisa ses connaissances en ingénierie pour mettre au point un générateur fonctionnant à l’énergie tirée des champs magnétiques. Les générateurs classiques qui utilisent des aimants sont confrontés à un problème appelé résistance magnétique.

En savoir plus…

Inventeur : Wingate LAMBERTSON

Wingate LIMBERTSON

Wingate LAMBERTSON (1920-2010) – En Floride, le Dr Wingate LAMBERTSON allume une série d’ampoules avec, dit-il, l’électricité de l’énergie dans la pièce. LAMBERTSON est un ancien directeur de la Science and Technology Commission du Kentucky, et il lui a fallu des années pour vaincre son scepticisme académique face à ceux qui prétendaient pouvoir obtenir quelque chose avec rien – que l’énergie disponible gratuitement dans l’espace pouvait être captée et utilisée à des fins pratiques.

En savoir plus…

Inventeur : Ken SHOULDERS

Shoulders

Ken SHOULDERS (1927-2013) – Au début des années 60, SHOULDERS a beaucoup participé au développement de la technologie moderne des microcircuits. Ensuite, il travaille à un concept encore plus élaboré : les amas de charge à haute densité. C’est un concept qui promet beaucoup dans le domaine de l’énergie de l’espace, car ces amas toriques microscopiques ont un rendement énergétique plus de trente fois supérieur à la quantité d’énergie qu’ils consomment pour produire cette énergie.

En savoir plus…